Blessures : froid ou chaud pour une meilleure guérison ?

froid MTC

Souvent, après une blessure comme une cheville tordue, un genou blessé ou une entorse du coude, on nous dit de placer de la glace sur notre blessure pour arrêter le gonflement. Les poches de glace sont également recommandées pour les douleurs articulaires.

En Médecine Traditionnelle Chinoise, nous ne mettons pas de glace sur une blessure car la glace restreint la circulation du sang. Une blessure ou un déséquilibre est toujours guéri par un flux de sang frais dans la zone concernée. La glace entrave le processus naturel de guérison, prolongeant ainsi la convalescence et augmentant la probabilité d’une blessure récurrente.

Lorsqu’une blessure commence à gonfler, cela signifie que les tissus mous sont endommagés et que le sang des capillaires éclatés s’est échappé sous la peau, ce qui a fait gonfler la zone. Après la blessure, les vaisseaux sanguins qui apportent les nutriments et l’oxygène aux cellules sont endommagés et lorsque tout l’oxygène est consommé, les cellules meurent. Les cellules sanguines et le liquide s’écoulent autour du muscle et, à mesure que les cellules mortes s’accumulent, un gonflement se produit. L’application de glace réduit le gonflement car elle abaisse la température du tissu blessé en rétrécissant les vaisseaux sanguins. Le sang et les fluides s’accumulent, ce qui accentue la douleur. La glace arrête le mouvement, elle engourdit les terminaisons nerveuses, limitant le transfert des impulsions au cerveau qui sont enregistrées comme une douleur. Ainsi, la glace ne guérit jamais une blessure – elle ne fait qu’engourdir temporairement la douleur. Après le glaçage, le froid peut facilement rester emprisonné dans la zone affaiblie, entraînant des douleurs après la disparition de la blessure. Ce phénomène est fréquent dans le développement de l’arthrite ou de douleurs ultérieures.

Il n’est pas nécessaire d’éviter la chaleur externe en cas d’inflammation. La chaleur aide le corps à réparer les tissus endommagés et à favoriser la circulation pour la guérison. La chaleur est bénéfique dans le traitement topique de l’inflammation et de la douleur chronique, sauf dans le cas d’une affection comme la polyarthrite rhumatoïde, veuillez en discuter avec votre praticien.

Alors, que faire à la place ?

Il est préférable de se reposer pendant 24 heures complètes et d’élever la zone immédiatement.

En tant qu’expert de l’infrathérapie, nous validons cette solution. Les effets positifs de la chaleur sur une blessure sont remarquables et visibles en peu de temps.

Cependant on ne peut nier les propriétés analgésiques du froid. Cela signifie que la sensation de douleur diminue car le froid « endort » les terminaisons nerveuses.

Le froid a également un effet vasoconstricteur qui est souvent utiliser pour les soins esthétiques, surtout au niveau du visage. Cet effet peut également servir si le froid est appliqué dans les deux heures après une blessure où il risque d’y avoir un hématome.

Garder en tête que l’inflammation est un phénomène de guérison et que ralentir l’irrigation sanguine et le drainage lymphatique avec du froid va ralentir le processus de cicatrisation et de guérison et peut entrainer des pathologies chroniques (tendinites chroniques, lombalgies…).

Pour soigner les blessures liées au sport ou aux accidents, le chaud reste la meilleure solution même si en première intention le froid peut être utilisé pour son effet analgésique.

Le VITAL DOME vous permet de bénéficier des bienfaits de la chaleur lorsqu’une douleur ou une blessure apparaît, garantissant une bonne récupération.